FORMATIONS

Licence Professionnelle Spécialité Techniques et Technologies Avancées de Maintenance


Objectifs de la formation

Les hommes en charge de la maintenance ont leur place partout, que ce soit sur une chaîne de fabrication industrielle, un parc d’engins de travaux publics ou de bâtiment, des matériels informatiques, de bureautique, des systèmes de télécommunications … Les unités de production sont de plus en plus robotisées pour prendre en compte les contraintes sécuritaires et économiques.

Ainsi, pour maintenir les performances des machines il faut disposer de personnels extrêmement spécialisés pour réaliser des interventions d’entretien et/ou de dépannage.

La licence professionnelle proposée, vise à donner aux futurs diplômés toutes ces exigences pour répondre aux besoins réels du marché du travail au niveau bac+3.

  • Les objectifs généraux de cette formation sont essentiellement de :
    • Acquérir les techniques et méthodologies indispensables à la résolution de problèmes de maintenance,
    • Accroître l’esprit d’anticipation et de réactivité afin de prévenir les défaillances en agissant dès l’apparition d’un dysfonctionnement,
    • Développer les capacités de communication de l’étudiant afin qu'il puisse s’intégrer efficacement dans une équipe de maintenance moderne,
    • Donner les bases théoriques et des éléments de pratique sur plusieurs techniques de maintenance. Les techniques étudiées sont différentes selon le parcours choisi,
    • Immerger le futur acteur de la vie professionnelle dans le milieu industriel grâce à un stage de longue durée.
  • Cette licence professionnelle comporte trois parcours : « télémaintenance et télésurveillance », « maintenance prévisionnelle » et « maintenance avancée ».


Lieu de la formation
  • Faculté des Sciences et Technologies, Campus Aiguillettes à Vandœuvre-Les-Nancy
  • IUT de Thionville – Yutz, Espace Cormontaigne, Yutz
  • IUT Hubert Curien à Epinal

Publics concernés

La licence professionnelle se prépare après l’obtention du L2 (BAC+2, 120 crédits européens), d’un BTS ou d’un DUT technologique, notamment dans les spécialités suivantes : génie électrique et informatique industrielle, génie des télécommunications et réseaux, génie mécanique et productique, électrotechnique, contrôle industriel et régulation automatique, mécanique et automatismes industriels, électronique et maintenance…

  • En formation initiale, elle s’adresse aux étudiants sous statut universitaire ou en contrat de professionnalisation ou encore d’apprentissage.
  • En formation continue, elle vise des techniciens, agents de maîtrise qui souhaitent évoluer dans leur carrière, des salariés qui peuvent bénéficier, par la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) ou professionnels (VAP).Les bénéficiaires de la validation des acquis professionnels peuvent également intégrer cette formation. Enfin, elle concerne des personnes en reconversion professionnelle, insertion professionnelle ou recherche d’emploi.

Débouchés

Le titulaire de la Licence Professionnelle « Techniques et Technologies Avancées de Maintenance » exerce ses activités dans tous les secteurs de l’industrie. Les métiers concernent notamment les secteurs de la production, la maintenance, la recherche et le développement mais également la qualité, la sécurité et le contrôle des installations.

Les diplômés de cette licence professionnelle pourront trouver des emplois dans divers secteurs :

  • Services de maintenance,
  • Services d’informatique industrielle,
  • Unités de production tous domaines confondus,
  • Services d'installations générales et de travaux neufs,
  • Services techniques chargés des problèmes énergétiques,
  • Services de contrôle propre à l’entreprise (souvent intégré au service maintenance),
  • Entreprises d’ingénierie de contrôle (prestataire de service)
  • Types d’emplois accessibles :
    • Technicien en maintenance industrielle,
    • Chef d'équipe de maintenance industrielle,
    • Contremaître de maintenance industrielle,
    • Chargé de la sous-traitance en maintenance industrielle,
    • Technicien bureau d’étude,
    • Technicien automaticien,
    • Chargé d’affaires (par exemple dans les centrales nucléaires),
    • Prestataires de service en contrôle non destructif

Compétences et savoir-faire associés

Le titulaire de la licence professionnelle Techniques et Technologies Avancées de Maintenance exerce ses activités dans un des secteurs précédemment cités. Les compétences des titulaires de la licence professionnelle s’expriment dans leur :

  • Capacité opérationnelle :
    • Expertise et analyse de problèmes techniques liés à la production et à la maintenance et au contrôle,
    • Animation d’une équipe, management de proximité,
    • Respect des règles ou normes de qualité, de sécurité, d’environnement et de certification en vigueur.
  • Capacité d’ouverture :
    • Aptitude à communiquer avec les clients, fournisseurs et collaborateurs,
    • Connaissance de l’environnement socio-économique,
    • Maîtrise de la langue anglaise (documentation écrite et communication orale).
  • Capacité d’adaptation :
    • Des bases scientifiques solides doivent faire partie des compétences requises pour que le potentiel d’évolution et d’adaptation soit suffisant en particulier dans un secteur d’activité très réactif aux nouvelles technologies.
  • Par rapport à un "diplômé de niveau III" (bac+2), le titulaire de cette licence professionnelle aura des compétences :
    • D’autonomie face à une tâche nécessitant des compétences pluri-technologiques,
    • D’encadrement de techniciens d’origines différentes,
    • De planification de projet,
    • De communication et de formation des utilisateurs de produits nouveaux (matériels ou logiciels).
    • Spécialiste en maintenance, il est capable :
      • De situer la maintenance dans le contexte économique,
      • D’analyser les organisations mises en œuvre, les méthodes et les moyens (humains, matériels, financiers) déployés,
      • D’évaluer la performance d’une politique de maintenance et de savoir l’optimiser,
      • D’utiliser les démarches propres à la fiabilité, maintenabilité et disponibilité,
      • De maîtriser l’application pratique des outils et méthodes de la maintenance,
      • De préparer et ordonnancer les actions de maintenance et les travaux neufs,
      • De préparer et ordonnancer les opérations de contrôle sur chantier ou en atelier conformément aux normes,
      • De savoir intégrer les contraintes de la production, de la maintenance, du contrôle et de participer à une démarche de qualité,
      • De concevoir une fonction de sécurité et d’exécuter et de faire exécuter en sécurité des opérations d’entretien.