LA FACULTE

Département de Chimie

Le département de Chimie
  • Le département de Chimie est un des 3 départements du secteur PGCM (Physique, Géosciences, Chimie, Mécanique) de la Faculté des Sciences et Technologies. Les 65 enseignants chercheurs le composant effectuent, en grande majorité, leur recherche au sein de l’Institut Jean Barriol (CRM2 UMR 7036, LCPME UMR7564, SRSMC UMR7565), de l’Institut Jean Lamour (UMR 7198) et du LERMAB (EA4370). Les compétences associées sont riches et variées et couvrent tout le domaine de la chimie, soit la chimie théorique, la chimie-physique, la chimie analytique, la chimie organique et inorganique.

Thématiques associées aux différents laboratoires

Il est important de souligner les principales thématiques associées aux différents laboratoires :

  • Le Laboratoire de Cristallographie, Résonance Magnétique et Modélisations (CRM2) développe des méthodes, logiciels et instrumentation dans le domaine de la cristallographie, la résonance magnétique nucléaire et théorie de la fonctionnelle de la densité.
  • Le Laboratoire de Chimie Physique et Microbiologie pour l’Environnement (LCPME) étudie des interfaces minérales et biologiques en milieux aqueux. L’objectif principal est d’appréhender la réactivité de surfaces solides (minérales, hybrides organo-minérales ou biologiques) en phases aqueuses avec le souhait de prendre en compte les hétérogénéités des systèmes étudiés à différentes échelles (plate-forme SMI), avec des retombées potentielles dans le domaine de l’environnement et des matériaux.
  • Le Laboratoire Lorrain de Chimie Moléculaire (L2SM) a pour objectif de développer des méthodes de synthèse de molécules et matériaux moléculaires innovants avec des applications vers la physique (catalyse, énergie, luminescence) et la biologie (antibactériens, drug delivery, imagerie). La philosophie du laboratoire est le design de la molécule jusqu’au dispositif ou au système bioactif en s'appuyant sur un ensemble de plateformes de synthèse et de caractérisation.
  • Le Laboratoire de Physique et Chimie Théorique (LPCT) couvre une vaste étendue de sujets allant de la dynamique à l’équilibre et hors de l'équilibre de systèmes complexes, enjeu majeur de la physique et chimie contemporaines concernant des domaines aussi variés que la cinétique chimique, l'optique quantique, les gaz d'atomes ultra-froid, les propriétés de transport électronique, le vieillissement physique des matériaux ou encore les phénomènes d’ionisation et d’excitation allant des molécules simples à des macromolécules telles que l’ADN mais également sur la solvatation en milieux non-conventionnels tels que les liquides ioniques et les fluides supercritiques qui sont de plus en plus utilisés dans le domaine de la Chimie Verte pour remplacer les solvants polluants traditionnels et enfin, une partie concerne la modélisation moléculaire de phénomènes contrôlant des processus biologiques clés dans la vie et la communication cellulaire.
  • L’Institut Jean Lamour (IJL) développe la synthèse de nouveaux matériaux et notamment des solides carbonés à propriétés physiques spécifiques, et pour des applications catalytique et énergétique, des composés magnétiques et magnéto-réfrigérants, des matériaux pour des applications médicales. L’étude de la réactivité des matériaux et le développement de nouveaux procédés anticorrosion, notamment pour des applications automobiles, aéronautiques, et nucléaires constituent également un axe important.
  • Dans le cadre de deux de ses axes de recherches principaux, le Laboratoire d’étude et de recherche du matériau bois (Lermab) s'attache à la caractérisation chimique du matériau Bois et à sa modification en surface et dans la masse par divers traitements afin d'en améliorer les possibilités d'utilisation. Le laboratoire se consacre également à la valorisation chimique de cette bio-ressource ligno-cellulosique, tant du point de vue des extractibles qui présentent de nombreuses propriétés naturelles intéressantes (fongicide, antioxydante, etc...) que de celui de la déconstruction des bio-polymères qui la constituent pour fournir des molécules plateformes à l'industrie chimique.

Formations rattachées au département

Différents diplômes sont attachés à ce département et, notamment, des masters connectés aux activités de recherche :

Les étudiants issus de ces masters s’orientent vers des thèses et/ou intègrent des postes de cadre dans des domaines divers de la chimie : environnement (dépollution, traitement des déchets, traitement de l’eau et de l’air…), synthèse d’édifices organiques et inorganiques, développement de nouveaux matériaux (nanomatériaux, nouveaux alliages et céramiques, matériaux biosourcés, hybrides inorganiques/organiques,…) synthèse de molécules bioactives, fonctionnalisation et traitement de surface (anticorrosion, propriétés  spécifiques,…), formulation (cosmétique, pharmaceutique,…), contrôle-qualité et développement de protocoles analytiques, ...