RECHERCHE

Laboratoire de Physique et Chimie Théorique (LPCT)

Laboratoire de Physique et Chimie Théorique (LPCT)

  • Nouvellement crée au premier janvier 2018, il regroupe au sein d’une unité mixte de recherche entre le CNRS et l’Université de Lorraine (UMR 7019) une quarantaine de chercheurs, techniciens, ingénieurs et enseignants-chercheurs.
  • Situé sur deux sites, l’Institut de Physique, Chimie et Matériaux au technopole messin et la Faculté des Sciences et Technologie à Nancy, il regroupe la majeure partie des théoriciens (physiciens ou chimistes) de Lorraine.
  • Il est organisé en 5 axes thématiques :
    - Dynamique et symétries,
    - Interaction Rayonnement-Matière,
    - Etat liquide, Interfaces et Solvatation,
    - Etat solide : Structure et propriétés,
    - Biophysique et Biochimie
    .
  • Nos études couvrent donc une vaste étendue de sujets allant de la dynamique à l’équilibre et hors de l'équilibre de systèmes complexes, enjeu majeur de la physique et chimie contemporaines concernant des domaines aussi variés que la cinétique chimique, l'optique quantique, les gaz d'atomes ultra-froid, les propriétés de transport électronique, le vieillissement physique des matériaux ou encore les phénomènes d’ionisation et d’excitation allant des molécules simples à des macromolécules telles que l’ADN.
    Nos études portent également sur la solvatation en milieux non-conventionnels tels que les liquides ioniques et les fluides supercritiques qui sont de plus en plus utilisés dans le domaine de la Chimie Verte pour remplacer les solvants polluants traditionnels.
    Enfin, une partie de notre activité concerne la modélisation moléculaire de phénomènes contrôlant des processus biologiques clés dans la vie et la communication cellulaire. 
  • En plus de ces 5 axes thématiques, nous avons créé 2 axes transversaux :
    - Développements numériques et théoriques
    - Epistémologie et didactique.
  • Le premier correspond à notre de métier de théoricien, le deuxième reflète la bipolarité du métier d’enseignant-chercheur.
  • L’objectif principal de l’unité est l’élaboration de nouvelles théories et le développement d’approches fondamentales, notamment numériques, capables de décrire avec précision la matière en interaction (rayonnement, environnement matériel).