FORMATIONS

Licence Chimie

Objectifs et organisation de la formation

Diplôme national de licence contrôlé par l’État

La Licence Chimie est une formation générale scientifique :

  • 3 années (L1 à L3) = 6 semestres (S1 à S6).
  • En moyenne 25 heures d’enseignement hebdomadaire réparties entre des cours magistraux, des travaux dirigés et des travaux pratiques.
  • Les deux premiers semestres (L1) sont consacrés à l’acquisition des fondamentaux en chimie, physique et mathématiques, les quatre semestres suivants (L2 et L3) se font dans un parcours de spécialité répondant au projet professionnel de l’étudiant :

​​


Domaines de connaissances
  • Synthèse Organique, Matériaux, Chimie Analytique, Spectroscopies, Chimie et Environnement.

Publics concernés
  • La spécialité "Physique-Chimie" est recommandée en 1ère et en terminale.
    Les spécialités "Maths" ou "Maths complémentaires" sont conseillées.
    Possibilité avec un bac STL du domaine

Lieu de formation
  • Nancy ou Metz, au choix de l'étudiant.

Poursuites d’études
  • À l’issue de la L2 : Licence Professionnelle pour des études courtes (1 an) ou intégration dans une école d’ingénieurs via concours et/ou dossier.
  • À l’issue de la L3 : Intégration d’un master en recherche fondamentale ou en sciences appliquées dans les domaines de la chimie, des matériaux, des métiers de l’enseignement ou de la physique. Accès aux écoles d’ingénieurs.
  • La licence de chimie propose aussi un parcours pour l’accès aux études de santé (L.AS = Licence accès santé). En plus des enseignements de la licence, les étudiants suivent une UE Mineure de Santé en L1 (100h, enseignement à distance). Cela permet sous conditions d’accéder en L2 à l’une des filières suivantes : ergothérapie, kinésithérapie, maïeutique, médecine, odontologie, pharmacie, et psychomotricité.


Les débouchés
  • Les compétences acquises sont des atouts pour certains emplois de techniciens supérieurs ou de cadres moyens.
  • Selon le parcours de la licence : domaines de la chimie organique, de la chimie minérale, des (nano)matériaux, de l’analyse et du contrôle, de l’énergie, de la chimie durable et de l’environnement.
  • Pour tous les parcours : tout domaine faisant appel à des connaissances scientifiques générales en chimie et/ou en physique (animation scientifique, information scientifique et technique, journalisme scientifique, …).
  • Concours de recrutement de la fonction publique de niveau A (technicien, assistant ingénieur, …). 

Compétences et savoir-faire associés
  • Acquérir et pratiquer une démarche scientifique rigoureuse, tant sur le plan expérimental que théorique dans les domaines de la chimie organique, inorganique et analytique.
  • Mettre en œuvre une démarche expérimentale en définissant et mettant au point des expériences et des méthodes d'analyse.
  • Utiliser les principales techniques de chimie analytique.
  • Développer l’autonomie dans les différentes étapes d’une démarche expérimentale.   
  • Apprendre le respect des consignes de sécurité au laboratoire de chimie.
  • Travailler en équipe autant qu’en autonomie et responsabilité au service d’un projet. 
  • Actualiser ses connaissances par la recherche documentaire.

Compétences transversales
  • Communication : rédaction, synthèse, écoute active, présentation publique.
  • Comprendre au moins une langue étrangère et s’exprimer aisément à l’oral et à l’écrit dans cette langue.
  • Technologies de l’information et de la communication : Bureautique, Internet (validation C2I).
  • Valoriser son identité, ses compétences et son projet professionnel. 

Accompagnement vers la réussite
  • En L1, un enseignement intégré combinant les cours et les travaux dirigés en petits groupes de 30 étudiants.
  • Un enseignement pratique en petit groupe. 
  • Évaluation des connaissances par contrôle continu en L1 et L2. 
  • Une semaine « Spécial Accueil » sur le Campus en L1.
  • Un enseignant référent et des tuteurs pour suivre chaque étudiant
  • Des liens avec l’entreprise : stage (obligatoire en 3ème année), aide aux projets professionnels, carrefour des métiers, intervention de professionnels, …
  • Des liens avec la recherche par un enseignement dispensé principalement par des enseignants-chercheurs.
  • Un Espace Numérique de Travail (ENT) : un identifiant unique et personnel pour accéder à différents outils de travail et à des ressources numériques : cours et exercices corrigés en ligne, emplois du temps, dates d’examen, notes, espace de stockage, recherche documentaire, ....