FORMATIONS

Master Physique


Objectifs de la formation

L’objectif de ce Master est de former des physiciens dans divers secteurs professionnels : chercheurs, enseignants, cadres à profil "Ingénieur - Physicien", consultants scientifiques.

Les objectifs communs aux différentes spécialités de la mention Physique concernent :

  • L'acquisition de connaissances fondamentales et approfondies en physique des milieux denses et des milieux dilués, en optique, en nanosciences ainsi que l'acquisition de connaissances fondamentales en physique des plasmas et sciences de la fusion.
  • Un approfondissement dans chacune des spécialités des notions fondamentales acquises aboutissant à une expertise soit en physique théorique, nanophysique, spectroscopies, sciences des nano-matériaux, soit en optoélectronique et composants lasers, en nano-composants, nano-device et micro et nano-capteurs ou encore en sciences de la fusion et procédés plasmas.
  • Une maîtrise des aspects ingénierie des (nano)-matériaux
  • Une expertise en modélisation, simulations numériques et en calcul intensif
  • Une maîtrise des méthodes d'acquisition et de traitement des données
  • Une pratique des langues et des cultures étrangères assurant une ouverture à l'international, trait particulièrement souligné par la présence au sein des mêmes promotions d'étudiants Erasmus Mundus ainsi que d'étudiants du programme intégré tri-national Saar-Lor-Lux (SLLS).

Lieux de formation
  • Nancy et Metz (Master 1); Nancy ou Metz (Master 2, selon Spécialité)

Publics concernés
  • En première année (Master 1) :
    Tout étudiant titulaire d’une Licence de Sciences Physiques ou d’un diplôme équivalent, national ou étranger.
    Accès sur dossier soumis à l’autorisation de la commission d'admission.
  • En deuxième année (Master 2) :
    Titulaire d'un diplôme de Master 1 de Physique, Sciences Physiques ou d’un diplôme équivalent, national ou étranger. L'autorisation d'inscription dans une spécialité en deuxième année de Master est accordée par la commission d'admission sur dossier.

Spécialités
  • Matière condensée et Nanophysique (MCN site de Nancy) : Couvrant les domaines de la nanophysique, la physique des surfaces et interfaces, les (nano)-matériaux fonctionnels, les semi-conducteurs et les composants quantiques, les effets de confinement, les propriétés hors de l'équilibre de systèmes classiques et quantiques, le magnétisme et le nano-magnétisme, les propriétés électroniques de systèmes fortement corrélés, les nouvelles phases des fluides quantiques ainsi que les propriétés de transport quantique, électronique polarisé en spin ou non (électronique standard versus spintronique). C'est sur cette spécialité que s'appuie le cursus intégré franco-allemand-luxembourgeois Saar-Lor-Lux.
  • Photonique et Optique pour les Matériaux (POM site de Metz) : Couvrant le domaine de l'optique et de la physique des lasers, la spécialité POM vise à donner une formation fondamentale et appliquée, en photonique et aux méthodes optiques pour l'étude des matériaux. Les domaines couverts sont l'optoélectronique, les télécommunications optiques, l'optique non linéaire, l'optique des milieux hétérogènes, les capteurs optiques, les nano-matériaux pour l'optique, l'ingénierie des matériaux optiques.
  • Sciences de la Fusion et des Plasmas (SFP site de Nancy) : Cette spécialité nationale couvre l'ensemble des domaines de la fusion par confinement magnétique ou inertiel, ainsi que le domaine des plasmas chauds et des plasmas réactifs. Elle vise notamment à préparer des scientifiques et ingénieurs à l'exploitation scientifique et technique de deux grands instruments LMJ (Bordeaux) et ITER (Cadarache). C'est sur cette spécialité que s'appuie le programme de Master européen Erasmus mundus FUSION-EP.

Organisation des études
  • Première année (Semestres S7 et S8)
    • Parcours Physique de M1 (bi-site Nancy/Metz) :
      Semestre S7 : Tronc commun de connaissances fondamentales (5 UE de 60h, 6 ECTS chacune)
      UE1 Mécanique Quantique,
      UE2 Physique Statistique,
      UE3 Méthodes Mathématiques et Numériques,
      UE4 Physique Expérimentale,
      UE5 Electromagnétisme Avancé et Projet Tuteuré
      .
      SemestreS8 : Début de coloration (1stage, 2 UE de 60h, 3 UE de 30h, 1 projet tuteuré)
      - L'étudiant effectue en janvier et février un stage de 8 semaines soit en laboratoire soit dans l'industrie (voir dans une école pour le parcours SPC-Agrégation).
      - L'étudiant donne une coloration à sa formation en choisissant 2 UE majeures (60 h, 6 ECTS) parmi les Unités d'enseignement suivantes :
      Physique du Solide; Plasmas et Optique
      - Pour compléter sa formation l'étudiant choisi également 3 UE de 30h (3ECTS chacune), dites mineures, dans une offre totale de 13 mineures reflétant la diversité de la recherche locale et internationale. Cela est complété par un projet tuteuré valant 3 ECTS.
    • Parcours Erasmus Mundus Fusion (EMF) :
      Ce parcours présente des d'aménagements par rapport au parcours physique standard liées à son caractère international.
  • Deuxième année (Semestres S9 et S10) 
    La deuxième année (Master 2) est organisée par spécialités. Les cours sont principalement regroupés au premier semestre. Le deuxième semestre étant principalement consacré au stage. On se rapportera aux plaquettes de chaque spécialité pour plus de détails.

Débouchés
  • Chercheurs en Recherche Fondamentale ou Appliquée (Recherche et Développement)
  • Enseignants-Chercheurs de l'Enseignement Supérieur
  • Ingénieur de recherche (Publique/Privé)
  • Cadres à profil "Ingénieur-Physicien" dans les secteurs de l’Industrie, des Services (Financiers, conseil scientifique) et plus généralement dans tous les secteurs scientifiques.

Plus généralement il s'agit de former des jeunes capables de s'intégrer dans le tissus économique et social avec une spécialisation dans des domaines de pointe tels que les domaines associés à la nanophysique (nanosciences, nano-matériaux, bio-matériaux et plus généralement le secteur de la nano-santé), la photonique et optique moderne ainsi que des secteurs émergeant tel que la spintronique.
Le programme ITER est aussi un formidable bassin d'attraction pour des jeunes ayant reçu une solide formation en science de la fusion et dans les procédés plasmas. Le caractère international du master Physique doit également permettre de diplômer des étudiants étrangers devenus francophones et francophiles qui seront capables une fois de retour dans leur pays d'origine de promouvoir la culture française, de répondre à l'attente de filiales françaises basées à l'étranger (en particulier en Allemagne) et d'être en capacité de tisser des liens socioprofessionnels privilégiés avec la France. Symétriquement, les étudiants français familiarisés avec l'étranger s'ouvriront des perspectives professionnelles à l'international.